Ce chapitre est le dernier des mémoires de l’architecte russe Ilia Bondarenko.

Observateur, il était responsable de la construction du Pavillon d’Artisanat russe lors de l’Exposition Universelle à Paris en 1900. A noter que ces mémoires n’ont jamais été ni traduits, ni édités avant.

Cette partie vous fait découvrir ou redécouvrir des différents artisanats typiques de la Russie et nous fait revenir dans l’ambiance festive de la ville-lumière du début de XXe siècle.

« …Le coin de Village russe commençait par la représentation de la foire russe à l’ancienne.

Cette partie de la rue avec une galerie couverte était colorée par « les marchandise » exposées sous les arcs des kiosques folkloriques.

 

mémoires de l’architecte russe Ilia Bondarenko.

On voyait des coffres de toutes les tailles et matières, du fer forgés, du fer-blanc et peints, les kaftans (кафтан), kouchaks (кушак)

*longue et larges ceintures à nouer*,

moufles, un nombre des objets en bois comme les rouets peints, boîtes, coffres etc.

Objets en écorce de bouleau. Nord de Russie

Objets en écorce de bouleau. Nord de Russie

Broderie au fil métallique de Gorodets

Broderie au fil métallique de Gorodets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous ces objets je les ai achetés moi-même à la foire de Gorodets sur la Volga.

Les tissus fleuris des manufactures russes ajoutaient du coloris.

Peinture sur bois de Gorodets

Peinture sur bois de Gorodets

Miniature laquée peint sur papier maché de Palekh

Miniature laquée peint sur papier maché de Palekh

 

 

 

 

 

 

 

 

« La foire » se terminait par un kiosque avec des bretzels fait maison de Gorodets et Tver tellement traditionnels en forme  des cavaliers, chevaux, coqs, mam’selle russe etc.

Nous n’avons même pas oublié d’accrocher sous les arcs les guirlandes de la pâtisserie  russe : baranki (баранки) et  krendeli (крендели). <…>

Ivan Koulikov 1910, Foire avec les baranki

Ivan Koulikov 1910, Foire avec les baranki

La Section accumulait toute la richesse de l’artisanat russe de nombreux meubles en bois sculpté, tapisserie, tissus jusqu’aux ustensiles,  objets de la vie quotidienne et une collection des jouets pour les enfants en bois, nature, peint et en argile.

Souvenez-vous de l’histoire de la première Poupée russe ?

Tous ces objets venaient des artisans du Nord et de la Russie Centrale, monastères Troîtse-Sergiev, connus pour ses sculpteurs de bois, artisans de Volga et la Sibérie lointaine.

 Les objets étaient mis en valeur par les petits soins des peintres qui participaient dans la décoration de la Section.

Peinture sur bois de Mezen. Nord de Russie

Peinture sur bois de Mezen. Nord de Russie

Peinture sur bois de Khokhloma

Peinture sur bois de Khokhloma

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une magnifique cheminée majolique fait par le maître-artisan Vaulin d’après les dessins de Mikhai Vroubel reignait dans l’angle de la Section. <…>

Tout les long de la Section nous avons installé les bancs de terre et les bans en bois pour le confort des visiteurs.

Entre les tournesols, la bardane et les fleurs des villages russes serpentait un chemin vert.

L’impression générale donnée par la Section était intéressant, un village russe  sur le fond des immenses murs du Pavillon central russe où l’architecte Meltzer ne devait peut-être pas monter les copies des tours de Kremlin en plâtre. <…>

catalogue de la Section russe à l'Exposition Universelle de 1900.

catalogue de la Section russe à l'Exposition Universelle de 1900.

Tissus  d'Ivanovo

Tissus d'Ivanovo

Miniature sur Papier maché de Fedoskino

Miniature sur Papier maché de Fedoskino

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la première fois l’Europe a vu la richesse du paysage du Nord de la Russie et les couleurs infinies de l’Asie centrale.

Le public parisien, des groupes d’architecte et des peintres se plantaient souvent devant notre Section.

Les journaux ont nommé notre Section la plus artistique de l’Exposition maigres la petite taille par rapport des colosses de Chant de Mars.

afiche d'inauguration de l'exposition 1900

affiche d'inauguration de l'exposition 1900

Enfin, le voilà le 15 avril, le jour X d’ouverture officielle de l’Exposition.

Le président Loubet avec Alfred Picard, le Commissaire de l’Exposition, accompagnés par le groupe des personnes de l’administration a traversé le Chant de Mars à pied et a coupé le ruban qui était tendu de la Tour Eiffel jusqu’à la Seine

. Dans la Section russe le pope, les chantres, les médailles sur les fracs, l’ambiance du parade solennel.

L’après-midi M. Loubet a visité la Section russe et était invité à visiter le village russe.

J’observais une expression de sincère étonnement  sur leurs visages limite avec une curiosité d’enfant quand  ils sont venus découvrir la rue du Village russe.

Nos charpentiers se sont faits beaux.

Ils ont mis les chemisiers neuf en andrinople, les bottes lustrés, certains les laptis neufs.

Terentiy, un des charpentier, installé sur un des bancs en terre jouer l’harmonica de bon cœur un motif populaire russe sans prêter l’attention aux personnes qui étaient devant lui.

«Sur le pré, sur le pré vert, le soleil brillait, il faisait beau, il était un jour …» («  Во лузях, во зеленых  лузях») <…>

La Section impressionnait beaucoup pas son originalité, exotisme de construction.

Tous les pavillons russes ont été achetés après à la feméture de l’Exposition.

Le Pavillon Central de la Section a été acheté par Sarha Bernard pour sa villa pas loin de Paris.

Et notre desiatnik Vilkov le transportait et l’a monté sur place. »

 

 Sur ceci, notre « voyage russe » dans le Paris de 1900 s’arrête.

Les extraits des mémoires ont été trouvé sur le site de la région de Vladimir proposés par Serguey Shemikhin.

 

 

Pour ce qui veulent prendre le plaisir les lire en russe :  Mémoire de Ilia Bodarenko

 

Je vous conseille également : Pavillons russes en 1900

Amicalement,

Natalia

{lang: 'fr'}

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

Une réponse à Inauguration de l’Exposition Universelle de 1900, mémoires du participant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce blog est dofollow !