exposition universelle

Ce chapitre est le dernier des mémoires de l’architecte russe Ilia Bondarenko.

Observateur, il était responsable de la construction du Pavillon d’Artisanat russe lors de l’Exposition Universelle à Paris en 1900. A noter que ces mémoires n’ont jamais été ni traduits, ni édités avant.

Cette partie vous fait découvrir ou redécouvrir des différents artisanats typiques de la Russie et nous fait revenir dans l’ambiance festive de la ville-lumière du début de XXe siècle.

« …Le coin de Village russe commençait par la représentation de la foire russe à l’ancienne.

Cette partie de la rue avec une galerie couverte était colorée par « les marchandise » exposées sous les arcs des kiosques folkloriques.

 

mémoires de l’architecte russe Ilia Bondarenko.

Continuer la lecture

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

Aujourd’hui je publie la troisième partie des mémoires de l’architecte russe Ilia Bondarenko sur la participation des Russes à l’Exposition Universelle de Paris en 1900.

Cette partie plus précisément montre une énorme différence dans la mode de vie et des habitudes des français et russes au tout début du XXe siècle.

Il s’agit de mémoires qui n’ont jamais été édités auparavant et qui sont traduits par mes petits soins.

Les commentaires en italique sont ajoutés pour rendre le texte plus compréhensible pour un européen.

Mémoires de l’architecte Ilia Bondarenko sur l’Exposition Universelle de 1900 à Paris

« …Les travaux de construction ont commencé le  jour même de l’arrivée du matériel au Trocadéro.

Tous les jours on commençait de bonne heure, à 7heure.

Continuer la lecture

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

Voici la suite de l’extrait des mémoires de l’architecte russe Ilia Bondarenko sur la participation des russes dans l’Exposition Universelle de 1900.

 

Paris, le voilà.

Il fallait amener nos ouvriers dans un appartement, le lieu de leur logement.

Les cochers étaient de la société « Urbain », du deuxième rang mais les calèches étaient en bon état et les chevaux étaient propres.

Nos charpentiers faisaient la tête en y montant.

On était vite arrivé à une petite rue à coté de Trocadéro où se trouvait l’appartement.

Un agent immobilier russe nous y attendait.

Continuer la lecture

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

En 1887 la situation politique entre la France et la Russie était complexe.

Elle n’a pas permis de présenter le Pavillon russe en forme digne du grande Empire lors de l’exposition universelle à Paris. Mais grâce à la nouvelle politique d’amitié vers 1900, dont le Pont d’Alexandre III à Paris est la meilleure preuve, la Russie a obtenu le plus grand espace disponible pour son pavillon ( 24 000 m2 !) lors de l’exposition de 1900.

pont Alexandre III à Paris
pont Alexandre III à Paris

La participation dans l’expo de 1900 a couté au pays 5 226 895 roubles dont 2 226 895 roubles ont été accordé par le Gouvernement russe et 3 000 000 roubles par les exposants.

1 rouble sous Nicolas II correspond à 237 roubles russes d’aujourd’hui. Après les calculs on tombe sur le chiffre impressionnant (au taux du 14 août 2012) de 31 368 952 euros !

Continuer la lecture

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).