Bonjour à tout le monde!

Mon interruption dans la publication d’articles est liée avec un nouveau domaine, découvert récemment.

Celui-ci m’a englouti.

Il s’agit de la Reconstitution historique des

Habits militaires d’origine russe.

chemises gymnastiques de l"Armée Impériale (première guerre mondiale)

chemises gymnastiques de l »Armée Impériale (première guerre mondiale)

 

Pourquoi?

Parce que J’ai trouvé  un lien fort avec le costume traditionnel russe !

Et oui, je reste fidèle à ma passion initiale;).

Notre héros du jour est la Gymnasterka impériale ou autrement dit la Chemise gymnastique.

copie tenue d'hiver de l'Armée impériale 1912 (atelier Costume-Russe)

copie tenue d’hiver de l’Armée impériale 1912 (atelier Costume-Russe)

gymnasterka d'hiver en étamine de laine, modèle 1912 (copie); Atelier Costume-Russe.

gymnasterka d’hiver en étamine de laine, modèle 1912 (copie); Atelier Costume-Russe.

Je vous présente ci-dessous un article sur un des effets russes à l’origine de ma série militaire.

Cet article a été écrit pour un magasine français spécialisée dans la militaria par le président de l’association historique « Na Zapad » Fabrice Oulevey.
« La Gymnasterka  est la pièce de l’uniforme de l’armée russe la plus connue, son usage remonte au règne du Tzar Alexandre III.

Elle est introduite dans l’armée impériale comme vêtement d’été en 1896, elle est d’une coupe simple et fabriquée en toile écrue, elle s’inspire largement de la chemise de travail des paysans Russes.

chemise gymnastique modèle 1912 avec l'ouverture à droite

chemise gymnastique modèle 1912 avec l’ouverture à droite

Pour lui donner un aspect militaire on lui adjoint des pattes d’épaules identiques à la vareuse d’hiver.

Pendant la guerre Russo-japonaise de 1904-05 sa couleur se révèle trop voyante et elle sera teinte en Kaki.

Cette tenue d’été est classée tenue de campagne le 10 Mars 1909 (Prikaz No100).
Le 4 Mai 1912 ( Prikaz 218), la vareuse de campagne d’hiver modèle 1908 est supprimée et remplacée par une Gymnastiorka de drap de laine Kaki.

gymnasterka réglémentaire 1912, Armée Impériale

gymnasterka réglémentaire 1912, Armée Impériale

La Gymnastiorka 1912 est confectionner en lin,en coton et en drap de laine.

Petit col droit fermant par deux boutons en cuir ou en os d’un diamètre de 17mm ou 14mm suivant les fabrications.

A noter que des boutons en métal et des boutons d’uniforme à l’aigle seront également utilisés.

Une fente de poitrine fermant en principe par un seul bouton de même diamètre mais dans la réalité 2 voir 3 et plus.

diversité des chemises gymnastiques  de l'Armée Impériale (première guerre mondiale)

diversité des chemises gymnastiques de l’Armée Impériale (première guerre mondiale)

 

Le bas des manches peut avoir ou non des boutonnières (deux).

L’ouverture du col et de la fente de poitrine sont soit à droite ou à gauche, voir au centre suivant les fournisseurs.

Le col et le bas des manches comportent une pièce de renfort cousu.

Deux attentes d’épaulettes sont cousus sur l’épaule au niveau de l’emmanchure.

gymnasterka originale d'été, modèle 1912 de l'armée impériale, l'extérieur et l'intérieur

gymnasterka originale d’été, modèle 1912 de l’armée impériale, l’extérieur et l’intérieur

lr2pzhe_amc
En 1913, 2 poche de poitrine avec rabat en pointe sont rajouté, mais peu d’hommes en recevront.
La gymnastiorka restera en service dans l’armée rouge et soviétique jusqu’à  l’adoption de la nouvelle tenue de campagne en 1969.

Pendant ces années elle subira divers modifications de coupe.

Les plus visible concernant le col dans les années 20-30 qui deviendra un col rabattu et la suppression des pattes d’épaules par les bolcheviques.

Celle ci étant remplacer par des insignes de grades cousus sur le rabat du col de la chemise.

En 1943, pendant la grande guerre patriotique, elle reprend sa forme initiale et retrouve ses pattes d’épaules. »

Je vous souhaite une belle journée et à la prochaine retrouvaille historique.

Amicalement,

Natalia.

{lang: 'fr'}

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

Une réponse à Chemise impériale russe-reprise des traditions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce blog est dofollow !