Cette fois-ci, je vous emmène très loin pour vous faire découvrir un artisanat rare et une matière première noble et rare également.

« Joailliers » archaïques

En parlant du métier des sculpteurs d‘ivoire, il faut dire que c’est un métier fort ancien, archaïque même.

Depuis lustre de temps l’homme taille une poignée pour son couteau, une aiguille pour fabriquer ses habits, un bijoux qui lui portera la protection etc.

Depuis des centaines d’années, les sculpteurs d’os et d’ ivoire de mammouth ont été placés au même niveau que les joailliers.

L'oiseau du Feu, Russie.

La taille de miniatures est un métier de précision qui demande des longues années d’apprentissage et de pratique.

Le prix élevé de la matière première et sa rareté ne pardonne pas les erreurs.

Le savoir et le savoir-faire doit être au plus haut niveau.

 

Les traditions des Tailleurs d’os 

Beaucoup de pays ont formé leurs propres écoles de taille de l’ivoire et de l’os en fonction des traditions nationales.

Une des meilleur école est reconnue en Chine.

l'école chinoise des tailleurs d'os

l’école chinoise des tailleurs d’os

 

En Russie, l’école la plus ancienne et la plus connue est Kholmogorskaya.

Elle n’est pas disparue même après 1917 où la demande sur ces objets « bourgeois » est tombée.

l'école russe Kholmogorskaya

l’école russe Kholmogorskaya

 

Noble parce que rare

On peut utiliser le mot « ivoire » en parlant de l’ivoire d’éléphant et de l’ivoire de mammouth.

Le premier est interdit à la vente depuis 1989 pour cause de la protection des espèces de faune menacés à l’extinction.

Celui de mammouth est appelé l’ivoire « fossile ».

Les défenses de mammouths peuvent atteindre jusque 7 m et peser jusque 70 kg chacun.

les défenses de mammouth, Yakoutie

Défenses de mammouth, Yakoutie

 

Comment savoir si c’est du mammouth devant vous?

Même si il n’ a qu’un spécialiste qui vous le dira avec toute sûreté, vous pouvez distinguer quand même les lignes croissantes sur la coupe.

ivoire de mammouth

ivoire de mammouth

 

Les lignes se croisant sous 90 degrés prouve que le morceau provient d’un éléphant.

Les lignes se croisant sous 115 degrés viennent d’un mammouth.

Ces lignes de Shreger et sa couleur bleutée due à une saturation en sels métalliques sont les seules points visibles pour les distinguer.

un élément d'un bijoux en ivoire de mammouth, Russie, Altay

Elément d’un bijoux en ivoire de mammouth, Russie, Altay

 

Au fait, la couleur de l’ivoire de mammouth varie entre bleuté violet jusqu’au marron rouillé.

Ces nuances de coloration sont du à la composition de la terre où l’ivoire est resté entre 9 et 12 mille ans dans le pergélisol.

La partie la plus colorée de l’ivoire de mammouth est la « croûte ».

Pour sa beauté de jeu des couleurs, les joailliers la préfèrent dans son travail.

Ou on trouve du mammouth?

A part les musées paléontologiques, il y en a un peu en Ukraine, mais ni os, ni ivoire ne conviennent pas pour être taillé.

Le climat fait qu’on trouve cette matière noble souvent dans un état endommagé.

squelette de mammouth

squelette de mammouth

 

Le meilleur ivoire de mammouth tant recherché par les maîtres tailleurs sort des terres gelées de la Sibérie.

Pour se repérer en parlant de la Sibérie, je voudrais préciser sur l’endroit où sont cachés ces trésors.

 

République Sakha, Yakoutie. L'été dure 2 mois.

République Sakha, Yakoutie. L’été dure 2 mois.

La République Sakha (Yakoutie) s »étend sur 3100 km carrés. Elle fait partie de la région fédérale de l’Extrème Orient. La population ne dépasse pas 1 million d’habitants.

La ville principale, Yakoutsk, possède un laboratoire unique d’étude du pergérisol.

Pratiquement toute la partie continentale de Yakoutie est gelée constamment entre 400 m en profondeur et plus.

Le climat convient pour sauvegarder cette matière première rare et noble qu’est l’ivoire de mammouth.

République Sakha, Yakoutie. L'hiver -le restant de l'année.

République Sakha, Yakoutie. L’hiver -le restant de l’année.

 

Marché de l’ivoire de mammouth.

 

La Yakoutie est le seul endroit de Russie où existe les enchères d’ivoire de mammouth.

Il faut dire, que c’est une matière première qui ne se forme pas, qui ne multiple pas, elle ne fait qu’être « ramassée ».

signe évident "mammouth" met en valeur le bijoux.

signe évident « mammouth » met en valeur le bijoux.

 

Le stock d’ivoire va finir par être épuisé définitivement.

Les quantités extraites sont donc sous contrôles, et limitées.

Les prix aux pièces en cette matière ne font que monter en prix.

Depuis 2012 le prix au kilo de la matière brute varie entre 200 et 300 usd/1 kilo.

Le prix dépend de la qualité de l’ivoire : absence des fentes même minuscules, absence de vide à l’intérieur…

 

bijoux modernes en ivoire de mammouth, Russie, Altay

bijoux modernes en ivoire de mammouth, Russie, Altay

Le prix final d’un bijoux ou d’une miniature, ou d’un netsukes dépend non seulement de la qualité de l’ivoire mais, également, du nom du maître artisan, de son expérience, sa réputation.

C’est lui qui défini son prix au final.

 

Chemin entre un morceau et un chef d’oeuvre.

 

Une amie russe, Irina, sculpteur d’os et d’ivoire fossile m’a montré la naissance d’un de ses chefs d’oeuvre.

En prenant la première fois cet os dans les mains, elle a juste une idée, un projet dans la tête.

un fraguement d'un os de mammouth

Le fragment d’os de mammouth de départ

Après le croquis soit sur le papier, soit directement sur la matière première.

45 jours apres, mi-chemin

45 jours apres, mi-chemin

L’acheteur avait, au départ, juste une fourchette de prix.

Après plus de deux mois de travail :

2/3 du chemin.

2/3 du chemin.

Les outils utilisés sont des forets simples, limes et gouges.

Les maître-artisans reconnus n’utilisent pas d’appareils sophistiqués, de haute technologie.

le final.

le final.

Ils disent : ça fait partir de l’âme de votre travail.
Je vous laisse admirer ces objets d’exception.

Et je vous invite à me contacter si vous souhaitez en voir en vrai, sur un de mes stands.

 

Amicalement,

Natalia.

{lang: 'fr'}

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce blog est dofollow !