Cet article voit le jour grâce à Robert Viel ainsi que Maxime et Olessia, un jeune couple d’artisans dont le mode de vie m’a fait découvrir un monde à part, une expérience unique qui n’existe, à ma connaissance. dans aucun autre pays.

Ce « monde » est le résultat d’une rencontre entre Anastasia et un entrepreneur, Vladimir Mégré, dans la Taïga … 

L'aube dans l'écovillage Tchervlennyi Yar. auteur Alleva, www.poselenia.ru

L’aube dans l’écovillage Tchervlennyi Yar. L’auteur Alleva, www.poselenia.ru

 

Devenu écrivain, Vladimir Mégré a édité actuellement 9 livres sur le sujet. Le « sujet » a créé un mouvement de 2,5 millions de russes (chiffres de 2012) réunis par l’idée du réveil d’autoévaluation personnelle par l’union et le respect de la Nature, du Savoir-Faire et de la Sauvegarde des traditions nationales.

Ceci demande de vivre en dehors des villes polluées et travailler de ses mains.

Ainsi les éco-villages particuliers ont fait leur apparition en Russie.

 

la nature autour d'un écovillage. L'auteur Rashaverak, www.poselenia.ru

la nature autour d’un écovillage. L’auteur Rashaverak, www.poselenia.ru

Vous pouvez dire que c’est une idée absurde de s’isoler volontairement !

Quel est le lien entre l’isolation et le réveil de l’esprit russe ?

Quelle est la logique ?

Voici des extraits d’un courrier qui m’a été adressé par Maxime et Oliessa entrecoupé de quelques explications.

 « …Longue vie à vous, Natalia. Vous nous demandez comment nous en sommes arrivés à vivre ainsi ?

…Je m’appelle Maxime et je vivais dans la ville de Zlatooust comme tout le monde sauf que j’avais un rêve de vivre entouré de la nature, dans une forêt parmi les gens bien. A 15 ans je me suis intéressé à la spiritualité, Feng-shui, Quigong. Un jour ma mère m’a donné un livre en disant qu’il se lisait comme un conte. J’aime les contes russes, ils apprennent la vie aux enfants. Mais je ne suis pas allé au bout de ce livre … Vers 17 ans je me suis intéressé à l’art du déplacement (Parcours) et David Bel en accentuant sur la philosophie de cet art d’auto-perfectionnement …Un jour, j’ai compris que la plupart de ces philosophies m’étaient déjà connues. C’est ainsi que j’ai relu le livre de Vladimir Mégré : « Anastasia »… ».

la nature autoure de l'écovillage Krasnolesie. L'auteur Mikola Petrovich, www.poselenia.ru

la nature autoure de l’écovillage Krasnolesie. L’auteur Mikola Petrovich, www.poselenia.ru

 

Il faut dire que le projet des villages écologiques est encore jeune et au niveau du Douma russe (le Parlement russe autrement dit) il n’est pas encore finalisé.

Mais il existe déjà la loi qui donne le droit à n’importe quel personne majeur de nationalité russe d’obtenir 1 hectare de terrain appartenant à l’état russe dans des lieux-dits créés exprès pour cette cause gratuitement. Bien sûr il y a certaines conditions.

Le terrain ne peut pas être vendu ni revendu, cet immobilier peut être transmis comme un héritage.

Il ne peut pas être utilisé comme une simple datcha. La valeur de la terre et de la nature est un objet primordial pour créer son terrain familial (Родовое поместье).

Les propriétaires ont le droit de travailler et vendre les fruits de leur travail. Cela peut être l’arboriculture, l’agriculture, la viticulture, l’apiculture, la pisciculture, l’aviculture, l’élevage ainsi que les métiers d’art traditionnel russe, la mise en valeur des traditions, les fêtes russes et le mode de vie saine.

Olessia et Maxime, les artisans de Pridannikovo

Olessia et Maxime, les artisans de Pridannikovo

 

« …2 mois après la rencontre avec Olessia je lui ai raconté mon rêve… Olessia ne voulait pas croire qu’on puisse vivre ainsi et qu’on puisse obtenir un terrain ainsi gratuitement… le 1-er mai nous sommes allés visiter 2 lieux-dits réservés pour la construction des terrains familiaux. Le premier nous a laissé indifférents par l’endroit et par les gens. Mais en entrant dans le second j’ai vite senti que c’était le mien, le Vrai… Une semaine après j’y suis retourné attiré par une force inexplicable. J’y suis resté 2 jours et je suis retourné à Zlatooust. Là, j’ai pris ma décision . Ma chère Olessia ne me soutenait pas trop au début, y venait passer 1 semaine, pas plus… Une fois elle a passé 3 semaines d’affiler et elle s’y est plu beaucoup.Il a fallu 2 ans pour ça…C’était en 2010… »

 

les rithes dela fête  Koupala. L'écovillage Tchervlennyi Yar. auteur Alleva, www.poselenia.ru

les rithes dela fête Koupala. L’écovillage Tchervlennyi Yar. auteur Alleva, www.poselenia.ru

Le lieu dit des terrains familiaux ou le village écologique où habitent ce jeune couple s’appelle Pridannikovo (Приданниково) (coordonné GPS 54.517495°, 60.052643° ). Il est situé à 140 km de la ville de Tchéliabinsk, à 160 km de la ville de Magnitogorsk et à 14 km de la ville d’Ouïsk.

Le chemin de 7 km va jusqu’à la route.

Le village voisin Kotchnévo avec 2 magasins est éloigné de 8 km. Le village plus grand Maslovo avec une école maternelle, primaire, collège, la poste, l’infirmière et les magasins est à 7 km.

La ville départementale Ouïsk possède un hôpital,une banque et tous les autres instituts administratifs nécessaires.

L’électricité générale-non et n’est pas prévue. Le gaz-non et n’est pas prévu.

Les réseaux numériques-oui mais pas stables.

 

L'écovillage Pridannikovo en hiver

L’écovillage Pridannikovo en hiver

« …La même année 2010 j’ai construit une maisonnette de 2X3 m avec une four traditionnelle russe… Notre voisine du village Tatiana nous a donné de l’ardoise pour notre toit et une commode. On la remercie énormément 🙂 … Quant à l’électricité nous avons les photovoltaïques. Nous n’avons pas besoin du gaz avec notre four aux bois et le feu dehors en été, par contre nous avons un ballon de gaz de secours… L’eau n’est pas très loin : une source naturelle à 300-400 m de la maison, en hiver on fait fondre la neige et en été nous amenons en vélo l’eau du ruisseau à 250 m de chez nous…

Une maison dans l'écolvillage Yav'. L'auteur Vnuk Svaroga, www.poselenia.ru

Une maison dans l’écolvillage Yav’. L’auteur Vnuk Svaroga, www.poselenia.ru

De temps en temps on va en ville chercher les fils et le tissus (pour tisser les ceintures, les galons et coudre les habits slaves que Maxime et Olessia vendent avec succès sur internet). Bien sûr pour voir nos familles et les proches… une fois par mois à peu près. Ici tout est pas comme en ville, l’air est vraiment libre, l’eau pure, les bons voisins… tout est impeccable ici !

En 2012-2013 15 personnes ont déjà passé leur hiver ici !

C’est la 3-eme année que nous vivons dans notre éco-village et ce sont nos meilleurs années dans notre vie !

2013-est juste une chiffres comme 2000 ou 5000 ou 356. Une chose qui a une valeur constante dans le monde sont les Sentiments Humains ! »

 

 

Amicalement,

Olessia, Maxime

et

Natalia.

 

{lang: 'fr'}

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

15 réponses à Les éco-villages en Russie

  • Sympa comme article,

    effectivement, il y a une place pour le tourisme vert en Russie… et pas seulement le tourisme bien sûr.
    les Eco villages, il y en a comme les réserves naturelles protégées. Je me souviens d’un projet développement durable à Pereslav Zalesky que les russes voulaient développer au Ministère de l’agriculture. J’accompagnais les français de l’ambassade qui s’en foutaient totalement.

    Leur comportement m’avait particulièrement choqué. La proposition des russes était très intéressante. Ils étaient vraiment enthousiastes. En face les français grassement payés à leur poste les écoutaient à peine… c’était affligeant.

    mais bon pour revenir à une note positive, voici un article écrit il y a qq jours sur le tourisme responsable en Russie. C’est un peu dans la même lignée…

    http://russie.fr/tourisme-alternatif-russie

    • Natalia dit :

      Bonjour, Thomas.
      les éco-villages n’ont rien à voir ni avec le tourisme vert, ni avec le tourisme tout court. C’est une mode de vie issue des longues réflexions sur les valeurs perdues. J’avais du mal à trouver les infos pour cet article, on n’en parle pas beaucoup parce que ce n’est pas un projet qui apporte de l’argent, ce n’est pas un projet commercial. Il a passé dans la Douma grâce à un certain soutien politique mais on s’en fous. Les éco-villageois n’en sortent pas pour autant dans les rues soutenir le président.
      Natalia Articles récents..Boîte haute « Ourse » (touës) (Visites: 39)My Profile

  • Salut Natalia,

    Cet article est une formidable fenêtre ouverte sur d’autres horizons.

    Quelle magnifique expérience et que dire du fait de l’état russe qui a prêté son attention à ce genre de projet.

    Autre vie et pourtant, même planète.

    @+
    Christian.
    Christian de Destresse Marketing Articles récents..Edition spéciale : les Blogroconnards sont envahis ! Que se passe-t-il au Groland?My Profile

    • Natalia dit :

      Salut, Christian,
      j’étais surprise autant que toi que cette expérience a eu la place dans mon pays et en plus il est soutenue par l’état. Un geste large pour montrer le patriotisme. D’ailleurs c’est le phénomène connu parmi les russes depuis le joug du XIII-XV-es siècles. A nos jours on le confond souvent avec le nationalisme russe extrême. Les russes disent dans ces cas qu' »ils faut savoir séparer les mouches des steaks » :).
      Natalia Articles récents..Boîte haute « Ourse » (touës) (Visites: 39)My Profile

  • Maxime dit :

    Bonjour Natalia,
    Merci pour cet article dont le titre m’a interpellé.
    Et mon prénom va vous rappeler quelque chose !
    Il se trouve que j’ai une amie qui souhaite habiter dans un eco-village et j’adore ces synchronicités !
    Je lui transmet le lien de cet article.
    Cela va lui faire plaisir.

    Vis une merveilleuse fin de WE.
    Maxime
    Maxime Articles récents..Comment Gérer Son Temps ?My Profile

  • Bonjour à tous,
    C’est génial cette idée, et je ne savais pas que ça pouvait avoir autant d’ampleur !
    Merci de cette belle découverte…
    Prends soin de toi
    Luc Mister No Stress
    Luc mister-no-stress Articles récents..Vivre sans stress ! Vive le moment présent !My Profile

  • sylviane dit :

    Merci pour cet article d’autant que dans peu de temps mon fils va se marier avec une jeune fille russe adorable et que même avant ça, la Russie me fascine depuis l’âge de 10 ans quand mon père m’emmenait écouter les Choeurs de l’Armée Soviétique et que nous allions voir les ballets Moïsseïev

    J’aime cette idée d’éco-village qui ne peut que profiter à tous et la Russie est en train de rattraper beaucoup de temps perdu
    sylviane Articles récents..Le succès mène au bonheur : VRAI OU FAUXMy Profile

  • Natalia dit :

    Bonjour, Sylviane.
    Oh, le Chœur de l’Armée Rouge! Leurs voix touchent le cœur…

    Et longue vie à vos jeunes:)

    Les russes crient à plusieurs reprises « Gorko! » lors du mariage. Cela veut dire « c’est amer ». Les jeunes mariés doivent s’embrasser pour « sucrer » l’amertume 🙂
    Au plaisir de vous revoir sur mon blog.
    Natalia Articles récents..Boîte haute « Dentelle » (touës) (Visites: 40)My Profile

  • C’est un excellent article que vous nous proposez. Cela prouve encore la diversité des personnes et des visions et le choix que tout un chacun a droit de faire par rapport à ses goûts dans ce sens. Quand je me projette à partir de cette philosophie je ne me voit passer ma vie dans un endroit à l’écart de tous même si la verdure et la nature dans sa profondeur nous entoure mais je ne dirais pas non par exemple à un petit moment de détente et de tourisme.

    • Natalia dit :

      Bonjour, moi non plus je n’en serais pas capable. Mais je respecte les gens qui savent vivre différemment et en prendre plaisir. J’aimerais quand même un jour sentir sur ma peau leur mode de vie pendant quelques jours, l’histoire de découvrir un autre horizon. Appelons cela le tourisme alors:)

  • David dit :

    Ce témoignage fait plaisir à lire! Ce jeune homme avait un rêve, l’occasion de le réaliser s’est présentée à lui, il ne l’a pas laissé passer et désormais il vit heureux. En plus en pleine nature, avec le style de vie qui lui plait depuis longtemps, j’espère que son bonheur durera éternellement 🙂

  • Scheppers Claude dit :

    J’aurais encore vingt ans aujourd’hui ,que je me jetterais avec enthousiasme dans ce mode de vie . je souhaite que ce projet prenne de l’ampleur et puisse réconcilier les hommes avec leur milieu naturel; longue vie à ceux qui ont fait ce beau choix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce blog est dofollow !