Je vous propose d’évoquer aujourd’hui une pièce très importante de l’habillement en Russie :

 

Les chemisiers en Russie

 

Depuis la nuit des temps le chemisier (рубаха) est la pièce la plus importante de l’habillement russe et, d’une manière plus générale,  slave.

 

Le chemisier russe a une forme de tunique et les manches très amples.

Le coffre de la jeune fille où elle gardait sa dote du mariage, comportait 5 à 10 chemisiers destinés à différentes occasions.

Le plus beau était réservé pour le jour de son mariage.  Il était fait avec le meilleur tissus, tissé à la main, bien sur.

Les beaux chemisiers se portaient aussi le premier jour des semis, de la mise en pâturage du bétail,  au début de la fenaison et des moissons.

N’oublions pas qu’il s’agissait de paysans dont toute la vie dépendait de la culture et de de l’élevage.

 

Ensemble de fête du gouvernance de Koursk seconde moitié du 19-e s- chemisier, robe (sarafane сарафан), ceinture, collier.

 

 

Les chemisiers étaient habituellement longs comme le voulait la règle.

Sans ceinture, il touchait le sol. La ceinture le relevait.

Vu que les tissus étaient chers, seule la partie haute, celle en vue, était faite avec du tissus fin (fait maison ou acheté).

La partie basse cachée sous la jupe ou la robe était faite avec du tissu plus simple souvent issu du chanvre.

Une fois usée cette partie pouvait être remplacée très facilement.

 

A droite : ensemble de fête de jeune fille gouvernance d’Olonetsk, Kargopol, première moitié du 19-e s- chemisier et ceinture.

 

 

Mais il existe des régions (appelées gouvernance à l’époque) où les chemisiers étaient constitués d’un même tissu, richement brodé, et se portait même par-dessus la jupe poneva.

Mais nous parlerons de la broderie une autre fois, dans un autre contexte. Nous évoquerons également les croyances des russes.

 

Vous aimeriez peut-être me demander pourquoi je parle toujours des costumes des paysans et moins des habits des nobles ou des habitants des villes ?

Les traditions se sont gardées plus facilement dans les villages. Dans ces derniers, les femmes voyageaient peu et n’ont pas été soumises aux tendances, aux modes des autres pays.

Elles ont su garder leurs connaissances, leur savoir-faire. Grâce à cela, leurs vêtements ont conservés les coloris et formes régionaux.

Le chemisier jouait un rôle presque sacré dans la vie des gens.

Un nouveau-né était accueilli dans le chemisier de son père. Ainsi le père reconnaissait son enfant.

Pour guérir certaines maladies le chemisier pour la personne malade devait être fabriqué un jour précis en une journée. Le malade en le portant allait mieux.

Au moment de la découpe du col, le tissus restant devait être retiré de l’intérieur d’un mouvement vers le bas. Sinon la personne le portant perdrait ses forces.

En fait tous les mouvements vers intérieur portaient le sens de prise des forces et vers l’extérieur-de leur perte.

Donc je disais que l’enfant, jusqu’à l’age de 3 ans n’avait pas ses propres chemisiers. Il portait un chemisier fait à partir d’un ancien de son père (si c’était un garçon) ou de sa mère (si il s’agissait d’une fille). Ainsi l’enfant était censé être protégé par les forces de ses parents.

A partir de 3 ans, l’enfant avait le droit à son propre chemisier brodé.

A l’age de 12 ans, le garçon avait le droit à son premier pantalon (портки) et la fille à sa première robe, (sarafane) portée par-dessus le chemisier. Les deux a partir de 12 ans étaient obligés de porter une ceinture.

 

Le port du sarafane par la jeune fille n’était pas obligatoire. Elle pouvait rester en chemisier-ceinture jusqu’au jour de son mariage.

La femme mariée ne se montrait pas en chemisier en public.

Mais vous en apprendrez plus dans un prochain article.

 

A bientôt

Natalia

Laissez-moi vos commentaires ou vos questions ci-dessous.

 

 

{lang: 'fr'}

A propos de Natalia Lagoguey

Après avoir enseigné le français en Russie, travaillé comme secrétaire-interprète à l'ambassade belge de Moscou, mis ses compétences aux services de plusieurs sociétés françaises, Natalia a décidé de partager ses connaissances de l'artisanat slave en général et russe en particulier. Ceci via son blog mais également via son pavillon russe ( www.costumerusse.kingeshop.com/ ) ou vous verrez, entre autre, ses créations et des expositions sur le terrain (Marchés, salons, foires...).

4 réponses à Les chemisiers russes

  • Manuela dit :

    J’adore votre site ! J’aimerais tellement pouvoir broder de la sorte. Je cherche désespérément quelqu’un qui puisse m’apprendre la broderie. J’ai une attirance pour tout ce qui vient des pays slaves, surtout en vêtement. Et là je me régale !
    Manuela Articles récents..faubourgsaintsulpice.fr tailleur de costume demi-mesureMy Profile

    • Natalia dit :

      Merci 🙂 La Broderie demande en premier beaucoup de patience et du temps libre. C’est les causes de sa disparition comme un artisanat courant. Elle est devenue un métier rare connu plus parmi les spécialistes en restauration des tissus. Quel passionnant métier restaurer les anciennes broderies! Mais si vous voulez broder au point de croix, vous trouverez les patronss gratuits sur mon blog. C’est très simple! Je montrerai dans mon catalogue comment j’utilise mes broderies russes dans les accessoires. Bon courage!

  • Lefrou dit :

    Bonjour

    Nous sommes un groupe qui irons à Moscou et St Pétersbourg en août prochain
    pouvez-vous me dire où nous pouvons voir sur place de beaux costumes ?
    Merci
    Cordialement

    • Natalia dit :

      Bonjour, Claire! Vous pourrez voir les costumes traditionnels russes au Musée Historique à Moscou et au musée Ethnographique à St-Petersbourg. Mais parfois les collections voyagent, donc pas de garantie qu’elle seront présente en août.
      Par contre la plus grande collection privée du costume russe appartient à Serguey Glebouchkin. Il l’expose assez souvent y compris à Moscou, il est moscovite. Voici son mail gleba64@mail.ru. Je pense que vous pouvez lui demander si sa collection sera en expo en août 2014:)
      Cordialement, Natalia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce blog est dofollow !